« Ne plus télétravailler, c’est arrêter de travailler » (Philippe Montalbetti)

Publié le : 24 octobre 2011 dans la catégorie: Actualités

Voici le second témoignage d’un télétravailleur lozérien. Merci à Philippe Montalbetti, gérant de l’AdE d’avoir répondu à nos questions.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Philippe Montalbetti – Gérant de l’AdE – Agence pour le développement de l’Ecotourisme, TPE créée en 2007. Mes deux associées travaillent sur les dossiers Tourisme/Ecotourisme et moi-même plus particulièrement sur les domaines Internet/Informatique/Gestion administrative de l’entreprise.

Depuis quand télétravaillez-vous ? C’est un choix, une opportunité, quelque chose qu’on vous a imposé ?

Depuis la création de l’AdE, c’est un choix, une opportunité et une évidence compte tenu de la nature de notre activité, de notre dispersion géographique. Nous ne sommes pas dans un rapport patron/salarié mais associés de la SARL aussi bien statutairement qu’au niveau du travail (en précisant bien que mes deux associées, lorsqu’elles sont sur une mission, sont sous statut salarié et ne font pas de gestion de fait).

Quel(s) avantage(s) voyez-vous dans le fait de télétravailler ?

Mis à par ce que je viens d’exposer, le principal avantage est pécuniaire dans le fait de ne pas avoir de frais liés à des locaux d’entreprise qui nous sont, de fait, inutiles et impacteraient négativement nos résultats.

Y-t-il un(des) inconvénient(s) ? Vous sentez-vous isolé ?

Non, aucun problème de ce point de vue.

Vous utilisez des outils précis pour échanger, discuter… avec vos contacts, vos clients… ?

Des outils basiques (mail, téléphone…) + un serveur dédié pour sites Internet ou espaces privés pour dépôt de fichiers ou outils de démo ou de test.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui veut télétravailler ?

Dans un cas comme le nôtre, la « réussite » du télétravail est basée sur une bonne entente, des buts communs, l’écoute des aspirations ou contraintes des deux autres.

C’est très différent dans un rapport patron/salarié et dans ce cas ça doit être beaucoup plus formalisé (en lien avec la législation du travail et le respect des droits et devoirs des deux parties).

Ne plus télétravailler, c’est…

Pour nous : arrêter de travailler !

Serez-vous aux Rencontres du télétravail le 28 octobre ?

A priori non (même si le sujet m’intéresse). Je n’ai pas beaucoup de disponibilités actuellement.

« « Il faut être conscient des avantages et des inconvénients du télétravail… » (Nicolas Diet)
Posez toutes vos questions sur le télétravail aux intervenants ! »