Le Conseil Général de la Lozère a mis en place le télétravail pour ses agents

Publié le : 2 avril 2015 dans la catégorie: vidéos

Pauline Maurin – Conseil Général Lozère from TNscop on Vimeo.

Ils se sont rendu compte qu’il y avait des avantages que l’on ne soupçonne pas, notamment une grande productivité sur la journée de télétravail.

Extrait de la vidéo :

Média Citoyen (Aurélien Marty : Pauline Maurin, vous travaillez au Conseil  général. vous avez mis en place une expérience avec 8 salariés en télétravail. [] Qu’est-ce qui à motivé le lancement de cette expérience ?

Pauline Maurin : Cette expérience s’inscrit dans le cadre d’une politique publique. La politique d’accueil  des nouveaux actifs a permis l’implantation de télécentres sur le territoire.  Une fois ces télécentres implantés,  les télétravailleurs Indépendants ou salariés  d’entreprises pouvaient  en profiter, mais pourquoi pas une collectivité ? C’est pour ça que le département leur a proposé de faire aussi du télétravail.

Média Citoyen : Quels sont déjà les premiers retours même si l’expérience est toute nouvelle ? Comment ont été sélectionnés ces 8 salariés ? Cela était sur la base du volontariat ?

Pauline Maurin  : Evidemment que c’était de volontariat.  On ne peut pas imposer le télétravail à des agents, ce n’était pas envisageable. C’est sur le critère de la distance, on n’est  un territoire assez vaste. Il y a des agents qui font beaucoup de kilomètres  pour  venir travailler. Cela fait un mois seulement que l’on a commencé, mais en un mois, on a des retours de satisfaction assez impressionnant à la fois de la part des agents, à la fois de la part des managers, qui pouvaient avoir certaines craintes. […] Ils se sont rendu compte qu’il y avait des avantages que l’on ne soupçonne pas, notamment une grande productivité sur la journée de télétravail.

Média Citoyen : Alors, au-delà du simple facteur travail […], si on va un peu plus loin, est-ce qu’on ne va pas transformer le sens de la politique publique ? Le fait d’avoir des agents du Conseil général détachés,  va peut-être  créer un nouveau rapport avec les usagers, avec les entreprises ?

Pauline Maurin : Effectivement c’est une des  idées de faire travailler des agents dans les télécentres. L’idée est de motiver un peu la dynamique du vivre ensemble. On est dans un territoire rural avec des centre-bourgs, qui sont peut-être parfois un peu abandonnés au détriment du chef lieu Mende. Le fait que ces agents finalement restent sur le lieu de vie peut créer une dynamique, en vivant ensemble, peut-être un peu plus moteur pour certain territoires.

Média Citoyen : Sur la table ronde à laquelle vous avez participé, la notion de Tiers Lieux a été évoquée, vous avez envisagé de les mettre en pratique sur votre territoire ?

Pauline Maurin  : Les Tiers Lieux sur le département sont en réseau. C’est SoLozère qui s’occupe de ces télécentres ou des comptoirs  numériques. L’idée est que ces lieux ne soient pas isolés. Nos agents du Conseil général qui sont sur les télécentres feront également partie du réseau des télétravailleurs. Je pense que cela montre bien l’aspect dynamique du territoire.

Source : http://solozere.com

« Une dynamique régionale : Colin Lalouette – Cloud is Mine
Laurent Caplat – Fondateur de Bienmanger.com »