Les Rencontres du télétravail : génèse, déroulement et attentes

Publié le : 21 octobre 2011 dans la catégorie: Actualités

La mise en place d’un événement tel que les Rencontres du télétravail ne s’improvise pas. Mais aussi, un tel événement génère un certain nombre d’attentes. Deux partenaires des Rencontres (présentés ici), Lozère Développement et La Maison de l’Emploi et de la Cohésion Sociale de la Lozère, ont répondu à quelques questions afin de vous permettre d’en savoir un peu petit plus.

Comment est né l’idée d’organiser Les rencontres du télétravail ?

Souvent invoqué pour contribuer au développement économique de la Lozère, le télétravail est au centre des préoccupations de la Maison de l’Emploi et du centre de ressources TIC de POLeN, animé par Lozère Développement. En fin d’année 2010, les deux partenaires avaient signé une convention de partenariat portant sur la mutualisation d’outils numériques et leur mise à disposition aux entreprises et télétravailleurs lozériens. Ce partenariat porte également sur la mise en place d’actions de sensibilisation et de promotion du télétravail à travers un cycle de réunions et des ateliers pratiques. Les rencontres d’AUMONT-AUBRAC s’inscrivent dans continuité de ce plan d’actions.

Les premières réunions organisées sur le territoire ont permis d’aller à la rencontre des télétravailleurs et des porteurs de projets, et de recueillir leurs attentes. Si le fait de travailler en indépendant est un élément déterminant de leur choix professionnel, l’idée de la création d’un réseau d’échange et de partage entre télétravailleurs a souvent été évoquée.

Première étape de la constitution ce réseau, la mise en ligne sur le site www.solozere.com de l’annuaire des télétravailleurs à l’occasion des rencontres d’AUMONT-AUBRAC. SoLozère ! deviendra, après ce lancement officiel, l’espace communautaire ou se retrouveront les entreprises et les télétravailleurs, salariés ou indépendants, pour mieux se connaitre, se faire connaitre, échanger et collaborer sur des problématiques communes.

Comment s’envisage un tel projet ?

La journée du 28 octobre doit permettre, à travers les interventions d’experts particulièrement mobilisés sur le sujet depuis de nombreuses années, de montrer au plus grand nombre que les difficultés du début sont aujourd’hui dépassées. Les nouveaux outils de travail, les nouvelles formes de collaboration et de management, notamment permises par les média sociaux et les technologies numériques, ont changé la donne du télétravail.

L’état des lieux dressé en 2010 dans l’ouvrage « Le télétravail en France, les salariés sont prêts ! » par Pierre MOREL A L’HUISSIER, Député de la Lozère, et Nicole TURBE SUETENS, tous deux présents pour animer les rencontres du 28 octobre, pointe l’intérêt, pour l’ensemble des acteurs des territoires ruraux, d’un télétravail bien compris et bien organisé.

Pourquoi avoir choisi AUMONT-AUBRAC ?

AUMONT-AUBRAC est un symbole d’une ruralité moderne, dynamique et innovante. Retenu par le gouvernement dans le cadre du programme national « Très Haut Débit », le projet pilote porté par le Conseil Général de la Lozère, permet de desservir en Très Haut Débit tous les foyers d’AUMONT-AUBRAC. Au-delà des infrastructures techniques qui sont indispensables à l’attractivité du territoire, le Département de la Lozère accompagne et soutient le développement des usages numériques dans les entreprises notamment via le Centre de Ressources TIC de POLeN. Le choix du lieu de l’événement s’est donc naturellement porté vers AUMONT-AUBRAC, avec l’opportunité d’illustrer concrètement les nouveaux usages numériques du Très Haut-Débit (diffusion en direct de l’événement sur le Web et les réseaux sociaux, interventions d’experts en visioconférence H.D, etc.).

Quel public espérez-vous attirer ?

Cette journée s’adresse aux télétravailleurs indépendants et porteurs de projets, aux responsables d’entreprises souhaitant engager une démarche de mise en place du télétravail dans leur structure, ainsi qu’aux acteurs du développement économique et territorial.

Les six conférences et ateliers traiteront du télétravail sous ses différents aspects, selon qu’il est pratiqué de manière indépendante par des « solos » ou par les salariés d’une entreprise.

Qu’en attendez-vous ?

La journée du 28 octobre doit permettre, à travers les interventions d’experts particulièrement mobilisés sur le sujet depuis de nombreuses années, de montrer au plus grand nombre que les difficultés d’adoption du télétravail du début sont aujourd’hui dépassées. Les nouveaux outils de travail, les nouvelles formes de collaboration et de management, notamment permises par les média sociaux et les technologies numériques, ont changé la donne du télétravail.

Il s’agit aussi de promouvoir la communauté SoLozère auprès des télétravailleurs eux-mêmes, car on constate que ce public est généralement en dehors des réseaux habituels d’accompagnement. Leur inscription dans l’annuaire www.solozere.com leur donnera une visibilité supplémentaire, et leur permettra de rentrer en contact avec les autres membres du réseau Solozère.

Comment vont se dérouler ces rencontres ?

Les conférences, ateliers et tables rondes ont été programmées afin de permettre aux participants d’avoir une compréhension à la fois stratégique et opérationnelle du télétravail, tout en favorisant le partage d’expériences. Les personnes ne pouvant se rendre à AUMONT-AUBRAC le 18 octobre, pourront tout de même participer aux échanges en suivant la retransmission vidéo de l’évènement sur le site web de www.solozere.com. Une interaction avec les intervenants sera également possible via les réseaux sociaux (Twitter : @LozereDev #SoLozere – et sur la Fan Page de Lozère Développement sur FaceBook).

« Gagnez 2 échappées gourmandes et 10 livres « Lozère, entre arpège et silence »
« Il faut être conscient des avantages et des inconvénients du télétravail… » (Nicolas Diet) »