Une dynamique régionale : Colin Lalouette – Cloud is Mine

Publié le : 25 mars 2015 dans la catégorie: vidéos

Colin Lalouette – Cloud is Mine from TNscop on Vimeo.

« [La French Tech] va tirer tout le monde vers le haut [...] et faire en sorte que cela fasse des appels d’air pour tout le Languedoc Roussillon. » Colin Lalouette

Extrait de la vidéo :

Média Citoyen (Aurélien Marty) : Colin Lalouette, vous avez votre entreprise Cloud is Mine avec cinq salariés, basée à Montpellier. Et vous vous êtes porteur de la bannière French Tech,  pour cette agglomération. Qu’est que ça veut dire précisément ?

Colin Lalouette: Je ne suis pas le représentant. Je suis un parmi des centaines et des centaines de représentants du mouvement French Tech. C’est ça la force justement, de ce grand élan populaire d’entrepreneurs de créer un réseau d’appartenance. C’est un peu comme la Silicon Valley.Il n y’a pas aujourd’hui de représentant de la Silicon Valley, de Président de la Silicon Valley. C’est toute la Silicon Valley, toutes ces entreprises qui font cela.

Média Citoyen : Votre objectif est de soutenir l’agglomération pour l’appel à projet French tech ?

Colin Lalouette : L’objectif officiel est bien-sûr de montrer que tous les entrepreneurs de Montpellier et de l’lT du numérique, soutiennent la candidature à Montpellier mais c’est aussi, de manière plus officieuse, de créer du lien,  créer un réseau informel de personnes qui échangent des bonnes pratiques, qui échangent sur leur métier et sur le numérique en général.

Média Citoyen : Aujourd’hui on est un petit peu à l’aire des réseaux, au-delà simplement de l’informatique, il y a beaucoup de communautés qui émergent ainsi ?

Colin Lalouette : Tout à fait c’est un réseau de plus, c’est une communauté d’ intérêt de plus,  sauf qu’elle à l’intérêt de ne pas être forcément très formalisée, d’être vraiment émergente, d’appartenir au terrain et de remonter du terrain. On est dedans ou dehors, on peut y rentrer quand on veut, en sortir quand on veut, c’est juste un petit logo à mettre sur son profil Facebook ça suffit.

Média Citoyen : Le problème de la French Tech c’est que c’est pour la métropole, donc ça va centraliser peut-être un peu plus l’économie, l’entreprenariat sur des grandes villes et peut-être que des territoires, comme la Lozère où on se trouve aujourd’hui, vont être un peu aussi délaissés.

Colin Lalouette : Je ne verrai pas le sujet comme ça, je dirais plutôt que ça va tirer tout le monde vers le haut, avoir tout un écosystème qui profiterait peut-être plus directement à Montpellier, et faire en sorte que cela fasse des appels d’air pour tout le Languedoc Roussillon. C’est notamment l’objet de l’association Novae, qui veut représenter l’intégralité de la filière IT du Languedoc Roussillon. Se rapprocher de Novae,  c’est aussi se rapprocher de Montpellier et créer du lien avec ces entreprises qui vont,  je  ’espère, bénéficier d’aides de l’Etat dans le cadre de French tech…   Source : http://solozere.com

« Vincent Maurage – ARACT
Le Conseil Général de la Lozère a mis en place le télétravail pour ses agents »